Quand ma douleur est inexplicable !

Lorsque la douleur apparait nous pensons très souvent que nous nous sommes blessés sérieusement ou pire que nous nous sommes ‘’déplacé’’ quelque chose. Or, la douleur, même lorsqu’elle implique le système musculosquelettique, n’est pas toujours synonyme de blessure, fracture ou de ”déplacement de vertèbre”, la douleur est un signal qui peut être perçu sans l’ombre d’une lésion. Notre vision mécanique du corps, un peu comme la métaphore de l’automobile, qui lorsque cette dernière ne fonctionne pas très bien, doit être inspecté par le garagiste qui remettra en place tous ses morceaux, est assez peu représentative de la réalité complexe de notre corps. Le fonctionnement de notre corps est bien plus complexe que l’assemblage des différentes parties.

Selon l’International for the study of pain – IASP (L’association mondiale qui étudie et éduque sur les processus de la douleur), la douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle aversive typiquement causée par, ou ressemblant à celle causée par des lésions tissulaires réelles ou potentielles. Ainsi la douleur ne reflète pas toujours un processus de blessure, c’est aussi un phénomène qui nous avise d’un potentiel de blessure d’une surcharge de stress, ou que nous vivons des situations qui nous affliges. Ceci ne veut pas dire qu’il ne faut pas la prendre en charge puisque rien n’est brisé ! Au contraire, lorsque nous avons de la douleur qui ne s’explique pas par une lésion particulière dans nos tissus corporels il existe plusieurs facteurs qui sont indépendant de notre corps matériel qui peuvent influencer la perception de la douleur que l’on appelle les facteurs psycho-sociaux. Ces facteurs rendent notre alarme de la douleur beaucoup plus sensible, comme avoir une charge de travail perçu comme trop importante puisqu’un collègue est en vacances, ou des relations difficiles avec notre entourage, un divorce ou même une rupture amoureuse. Ces différents facteurs environnementaux peuvent modifier la perception que nous avons de notre corps, ainsi les tensions musculaires et différents mouvements de notre corps peuvent être perçu comme étant douloureux. La douleur est un phénomène complexe qui implique plusieurs composantes liées aux comportements, aux émotions, à l’identification de la zone en douleur et aux composantes nerveuses qui permettent de transmettre le message de la douleur. La douleur peut aussi miner notre moral, diminuer notre autonomie et peut réellement devenir handicapante. Ici il faut bien comprendre que ce type de douleur n’est pas synonyme qu’elle est inventée ou fausse, elle est bien réelle et vécue par la personne et sa prise en charge est d’une grande importance, mais elle est bien plus complexe à comprendre!

À quoi sert l’ostéopathe si je n’ai rien à remettre en place ?

L’ostéopathie est une discipline clinique basée principalement sur la palpation du corps, et utilise le toucher comme outil thérapeutique. L’ostéopathe ne remet pas en place vos vertèbres ou même votre bassin, son rôle est de percevoir les restrictions de mouvements qui peuvent devenirs des facteurs qui favorisent la sensibilité de votre alarme corporelle : LA DOULEUR. L’ostéopathie est une des disciplines qui pourrait vous aider avec une alarme trop sensible, c’est ainsi grâce à un questionnaire détaillé et un examen physique palpatoire approfondie que l’ostéopathe évalue certains changements au niveau tissulaires qui peuvent entrainer certaines perceptions de l’état de notre corps. L’ostéopathie devrait repérer par sa palpation quatre informations regroupées sous l’acronyme TART : La Tension, l’Asymétrie, la Restriction de mouvements et les changements dans la Texture tissulaire (Selon l’American Osteopathic Association). Ceci lui permettra de travailler différentes zones corporelles par une palpation fine et de favoriser les mouvements dans les différentes parties du corps qui peuvent parfois diminuer l’intensité de la douleur perçue.

L’ostéopathe est là aussi pour s’assurer qu’il n’y a aucune blessure qui nécessiterait une prise en charge différente avec d’autres professionnels comme le médecin ou le physiothérapeute qui ont une expertise particulière pour les douleurs liées à des blessures tissulaires de l’appareil musculosquelettique ou des changements liés à des maladies de ce système. Il faut comprendre que même en l’absence de maladies ou de lésions dans vos tissus, il se peut que vous ressentiez tout de même des douleurs, l’ostéopathe est là pour vous rassurez et trouvera des stratégies thérapeutiques pour améliorer cette douleur, parfois même la faire disparaitre, et vous assurer le plus d’autonomie pour que vous puissiez continuer à profiter de l’été !

 

 

Laisser un commentaire